Chronique

MYGRAIN – ORBIT DANCE / SPINEFARM RECORDS 2006

Nouvelle venue du grand froid les Finlandais de Mygrain nous arrivent avec leur premier album en poche. Evoluant dans un death mélodique plutot cher aux Suédois, allons voir ce que ça donne.
 
« Plastic » débarque avec un bien bon riff et surtout du gros son. La première impression cela fait penser à du In Flames (les maîtres) puis tout se poursuit bien bien, avec de bonnes idées, une patate monstre et un chant alterné death / clair. Un très bon début.
Sans plus attendre « Cold reflection » déboule à fond les ballon, certes on pense à toute la clic suédoise (surtout Soilwork) mais tout cela ne nuit pas trop au groupe. Le refrain aérien est terrible et dénote du reste de la tornade. La voix de Tommy est aussi bonne en chant death (puissant et hargneux) comme en chant clair (docile et pas mal d’émotion).
« W.I.F » rappelle leur compatriote de Children Of Bodom, encore une fois ça arrache grave, l’utilisation de synthé (courant chez nos voisin Finlandais) permet d’amener des sonorités étrangères (orientales ici) et enrichit la musique de Mygrain. Les refrains pètent bien et sont aussi efficaces qu’un bon In Flames ou un bon Soilwork. « Pitch-black » débute sur des synthés ambiant du type black symphonique, puis les guitares arrivent sur un mid tempo, à l’ambiance malsaine. D’esprit plus death traditionnel ce titre se démarque du reste avec plaisir.
« Darkbound » prend le pas à peine sa devancière terminée, pour un titre énergique et décapant dans la plus pure veine Soilwork, le chant de Tommy se rapprochant pas mal de celui de Bjorn. Encore que du bon une pure bombe de death mélodique.
« Humanimal » attaque comme un bon vieux Colony, puissant et sombre, la suite est plus ‘cool’ mais quel riff appuyé par des synthés morbides. Du death mélodique comme on l’aime.
Intro rentre dedans qui pulse à mort pour « Misery assembly line » une nouvelle fois la comparaison avec Soilwork n’est que plus présente même si là ça fait un peu trop mais bon c’est tellement agréable qu’on leur pardonne. Le petit solo de synthé est bien plaisant, donnant une autre dimension à cette chanson marteau pilon. Encore une fois le refrain en chant clair est efficace.
« Downfall » commence sur une guitare armée d’une pédale Wah – Wah, et nous envoie sur une pépite de brutalité entre Soilwork, Fear Factory et Strapping Young Lad. Quelle puissance de feu ahurissant, quelques passages calmes viennent se greffer puis la déferlante reprend.
La titre track « Orbite dance »  commence fort dans la veine de ce que l’on a depuis le début bref que du bon et « Veil of sun » malgré son intro calme aux sonorités modernes (qui rappellent Come Clarity d’In Flames) poursuit bien dans un death mélodique qui dépote. Plus mélodique elle n’oublie pas d’envoyer des pieds quand il faut.
Pour terminer « Hollowgram » est la dernière tempête, qui ravagera votre cerveau. Toujours aussi bonne et intense.
 
Conclusion : voici 45 petites minutes de pur Death mélodique de grande classe. Si vous aimez In Flames et Soilwork cet album est pour vous, un groupe qui marque les esprits et vos cervicales : à découvrir d’urgence !
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe : site officiel de Mygrain
Vues : 1221 fois