Chronique

DREAMCATCHER – DEMO / AUTOPRODUCTION 2006

Cette jeune formation Française née en 2001 s’est formée pour mettre en commun leur passion pour le heavy métal tel que Iron Maiden ou Iced Earth le pratique. Donc voici 4 titres qui nous ouvrent les portes de ce nouveau combo.
 
« No way out » débute dans une ambiance qui n’est pas sans rappeler Megadeth (période Countdown to extension) la voix de Chris Garrel est étonnante car très grave contrairement à ce qu’on pourrait attendre. Niveau musique rien de novateur mais ça passe pas mal. Le son est convenable un peu trop sourd mais les instruments se distinguent assez les uns des autres.
Le solo est sympa avec ses parfums d’orient : il me rappelle certain de Larry Tarnowski (ex Iced Earth). Un début sympa à confirmer.
« Poeple of darkness » poursuit dans une veine plus moderne. On retrouve là encore un côté oriental un peu Egyptien. Si musicalement ça passe bien, la voix ne me plait pas, manquant d’intensité et de teneur. Le refrain sonne très Iced Earth. Une suite mitigée qui me laisse sur ma faim.
Avec « I will spit on your grave » le groupe part dans des contrées galopantes, là encore le comparatif Iced Earth, Megadeth est inévitable tant les influences sont frappantes. D’ailleurs la façon de chanter de Chris me rappelle Dave Mustaine. Un titre sympa sans grand plus.
Pour finir quelques tristes notes de piano accompagnées d’une très jolie lead guitare pour « The soul can’t rest ». on poursuit toujours dans le calme avant que les guitares saturées ne reprennent le dessus. Voilà en tout cas un très bon titre. Un chant certes plus conventionnel mais tellement plus en rapport et bien bon, accompagné de quelques beuglements Death en fond. la musique plus ‘Progressive’ démontre un côté plus recherché : bref voici le meilleur titre de cette démo.   
 
Conclusion : une première démo sympa qui ne révolutionne rien mais qui montre de bonne idées à développer. Allez les gars encore un peu de travail pour peaufiner vos compos et votre personnalité, un bon premier album et ce sera bon.   
 
Critique : Guillaume
Note : 6/10
Vues : 1289 fois