Chronique

AINA – DAYS OF RISING DOOM Marquee / Avalon 2003

Quand on apprend que Sascha Paeth sort un album, on s’attend forcément à quelque chose d’énorme. Et c’est le cas ! Avec son métal opéra Aina, il dépasse de loin les Avantasia de Sir Tobbias Sammet. Ce n’est pas moins de 15 titres qui nous sont proposés. De plus le deuxième CD est blindé de bonus…Rien qu’en écoutant la production on reste sur le cul. Un son énorme, des mélodies entraînantes, et des chœurs à tout va. Mais ce n’est pas tout. Il faut aussi regarder aussi du côté des interprètes qui participent à cette œuvre :prenez un zest d’André Matos, une pincée de Tobbias Sammet, une goûte de Mickael Kiske, une cuillérée de R.H. Rizzo et de Miro, un filé d’Olaf Hayer , une tranche d’ Oliver Hartmann, et une fine nappe de Candice Night mettez tout ça dans un gros saladier Made in Sascha Paeth et mélangez le tout : voilà votre Dream Team… hum ça fait rêver. Il manque juste Sir Luca Turilli dans cette équipe est ça aurait été la perfection! :o) Bon passons à l’album. Nous avons droit à une intro des plus banale, mais qui l’avantage d’être très directe et puissante. Le deuxième titre « Revelations »porte bien son nom et nous met directement dans l’ambiance de cette œuvre avec une ambiance mid-tempo. Après, nous avons droit à une ballade « Silver Maiden » qui nous rappelle la ballade de Avantasia Part2, suivi d’un titre hyper speed « Flight to Torek » nous rappelant un At Vance première génération (merci monsieur Hartmann). Tout au long de ce métal opéra, le maître Sascha nous propose aussi des titres plus lourds au niveau du chant et qui nous créent une ambiance sombre et appréciable nous rappelant l’esprit du opéra classique. « The beast within » « Son of Sorvahr ». Il y a aussi des titres avec des chœurs qui tuent tout « The Siege of Aina ». Il nous a bien sur gratifier d’une magnifique ballade chantée par Candice Night et de titres joyeux accompagnés de sons comme le chant des oiseaux et des fêtes médiévales.. Magnifique !En conclusion, je dirais que cet album est le métal opéra par excellence : ambiances sombres et joyeuses, des chœurs magnifiques et des compos monstrueuses… Un album à acheter les yeux fermés. Petit point négatif : on regrettera une pochette trop simple et pas attrayante.
 
Critique : Lionel
Note : 9/10
Site du groupe :
Vues : 1036 fois