Chronique

KISKE - PAST IN DIFFERENT WAYS / Frontiers Records 2008

Je me souviens encore du jour où j’ai fait l’interview de Michael Kiske pour la sortie de l’album de Place Vendôme. Il était interdit de parler de Helloween car il reniait son passé, et au passage, l’interview fût brève car M Kiske avait quand même la grosse tête, il faut le dire. Aussi avec cet album, ce n’est pas sans appréhension ni sans crainte que je me lance sur cette rondelle qui me fait déjà sourire. Faisons donc notre retour vers le futur avec ces morceaux d’Helloween revus par M Kiske lui-même en version acoustique.

Le premier morceau est « You always walk alone ». Un titre bien choisi pour débuter. L’intro se fait au violon, l’ambiance acoustique se met en place et Michael vient poser sa voix. Le son est là, le morceau se passe mais ne casse pas des briques. Passons à « We got the right » qui même si la version est plutôt sympa perd de sa puissance. Sur le refrain, le passage trompette / batterie fait sourire et assez folklorique. Pourquoi pas ?!
« I believe » poursuit l’enchaînement, mais rien de bien particulier ne se dégage, si ce n’est au moment du solo. C’est dommage.

On continue dans la même lancée avec « Longing » qui attaque de façon très calme et qui se voit être presque chiante par son aspect trop posé. On notera quand même des orchestrations qui viennent agrémenter le morceau. « You turn » ? Aucun changement, on à l’impression que tout le morceau ne se différencie pas du reste.
Un peu plus de patate arrive avec « Kids of the century ». Ca change et a fait du bien. Le morceau colle parfaitement et nous réveille car depuis le début c’est bien mou. Un bon point de marqué avec cette chanson.

Retour à la normale dirais-je avec « In the night ». In morceau qui un aspect un country qui passe assez bien. Changement de tempo avec un tempo plus rythmé pour « Going home ». Une nouvelle fois ça change et ça fais du bien.
On continue dans la même veine avec « A little time » qui reste aussi bon (dans l’esprit acoustique) que la version originale. Un autre bon point pour Kiske.
Pour conclure sur les reprises Helloween, le morceau choisi sera « When the sinner ». Là aussi, la nouvelle version passe bien, et est agréable à écouter.

Pour finir l’album, Kiske nous propose un nouveau titre studio perso « Different ways ». Un morceau de pop acoustique sans grande originalité. Il aurait pu faire le générique de Dawson… ou encore Melrose Place.

Conclusion : un album quasi inutile qui n’apporte rien de plus aux morceaux. On a l’impression que tous les titres sont les même à l’exception de deux ou trois. Pour les fans de musique acoustique ou qui ne sont pas super fans de Helloween. Un cd à passer dans les bars pour une ambiance calme et posée.
 
Critique : Lionel
Note : 4.5/10
Vues : 1253 fois