Chronique

CELESTY – LEGACY OF HATE / Arise Records 2004

La Finlande a de plus en plus de bons groupes (Sonata, Nightwish, Strato…) et ceux ci arrivent a percer à chaque fois… Celesty arrive alors avec son deuxième album Legacy Of Hate , le digne successeur de Reign Of Elements , avec entre temps l’arrivée d’un nouveau chanteur : Antti Railio.
Intro très symphonique histoire de nous mettre dans le bain avant de rentrer directement dans le vif du sujet en prenant un méga claque avec « Unbreakable » titre très speed, puissant et une voix d’enfer. L’ambiance symphonique est superbe, le refrains et les couplets sont excellents et entraînants, le tout appuyé par des chœurs. Un bon mélange de Rhapsody et Sonata Arctica. Un bon solo guitare pour attaquer « Dream » suivi d’une grosse caisse fouettée à un rythme impressionnant, sans oublier les jams et la caisse claire. La rythmique alternée rend ce morceau excellent, notre tête est pire qu’un shaker : la tête qui tourne sans cesse. On repart aussi vite avec « Breed from the land unknown » qui nous réserve une belle surprise : Antti nous gratifie d’un chant death/trash alterné avec un chant clair, ce qui fait un mélange détonnant, une nouveauté pour du speed power qu’on ne regrette pas du tout , car cela innove et montre que le speed n’a pas que des chanteurs à voix aigu. « Army of The Universe » arrive avec un air très joyeux et militaire, trompettes, synthé et encore cet excellent mélange de chant trash et chant clair . Que de bonheur, avec un refrain de killer et une rythmique à s’arracher des tripes : ouf. « Settlement » est très certainement le titre de l’album. Intro piano, chœurs déboulant d’un coup, musique bien speed et là : le chant trash qui nous met une claque énorme dans notre couane, on a du mal à s’en remettre. La puissance du morceau, la prestance du chanteur et des musiciens font de ce morceau une véritable bombe. « Shelter » est un morceau très Strato, bien power speed, se demandant même si ce n’est pas Timo Kotipelto (sur Eagle Heart) qui chante sur ce morceau. On s’y casserait les dents. Les deux derniers titres de l’album s’intitulent « Legacy Of Hate part1 » & « Legacy of Hate part2 » , qui sont eux même divisés en quatre parties chacun. Cela sera sans dire que chacun de ces morceaux fait 10min. Le premier déboule dans une ambiance sombre, appuyée par le synthé, on se croirait dans un manoir hanté. Une grosse poussée d’adrénaline d’un coup et changement d’ambiance, celle tournant plutôt vers un esprit joyeux, qui ne demande qu’une chose : secouer secouer et encore secouer sa tête sans cesse et dans tous les sens. La part2 arrive dans un esprit posé et calme, style ballade sur la moitié du titre pour mettre une dose de N.O.S et finir cet album en toute beauté sur des rythmes chauds et speed.
Un superbe album à posséder pour les fans de speed couillu et pour les amateurs de trash n’aimant pas le speed. Cette alternance de chant est splendide, et ouvre de nouvelles portes aux speed métal. Un groupe très prometteur.
 
Critique : Lionel
Note : 8/10
Site du groupe : Site officiel de Celesty
Vues : 1227 fois