Chronique

RANDY PIPERS ANIMAL - VIRUS / Locomotive Records 2008

Rappelez-vous !!! WASP début des années 80, "I Wanna Be Somebody", "Hellion", "L.O.V.E. Machine", "Blind In Texas", "Sex Drive" et bien sur le très frais et juteux "Animal (Fuck Like a Beast)" et bien le guitariste, c'était lui, RANDY PIPER, bras droit du toujours en vie et en noir, Blackie Lawless et c'est donc après quelques années de disette que le fameux six cordistes nous revient en forme avec son crew sus-nommé les RANDY PIPERS ANIMAL.

Depuis 2003, accompagné du chanteur Rich LEWIS (ex-BIG AMERICAN DOGS) et du guitariste Chris LANEY (ZAN CLAN), Randy PIPPER nous gratifie de son Hard Rock aux accents Heavy Métal, avec les albums STEAM (2003) et VIOLENT NEW BREED (2006) et nous voici en 2008 avec le nouveau et sanglant VIRUS.

Musicalement, cet album s'articule entre riffs efficaces sans grande surprise et power ballades assez bien chiadées. On y retrouvera tous les clichés Hard Rock si chers à nos cœurs de metalleux en manque d'amour. Oui, car oui, cette musique un peu facile mais si "tendres" vous rappellera sans doute vos moments de dépressions et de disgrâces auquelle cette musique un peu vieillotte va vous remettre la pêche. Faut- il pour pondre un tel album être en état de désordre sentimental ou psychologique ?? La piste 3 "Don't wanna die" en est bien l'exemple typique… "Mais non tu vas pas mourir poto !!! N'oublie pas HEAVY METAL WILL NEVER DIE !!!!". Non je plaisante bien sur, les titres comme "ZOMBIE" (reprise du combo irlandais Cranberries, non vous ne rêvez pas !!!!!) ou autre "CAN'T STOP" non dénués d'humour vont vous faire dresser de votre fauteuil et vous faire bien marrer.

les accords mineurs mais tranchants prédominants de cet album, laisse un goût de nostalgie partagé, je pense par tous les anciens headbangers (que j'étais), mélancolique des années 80, florissant de touts ses groupes un peu "metallover" cher à nos fûts en cuir en poutres apparentes…

Allez, je vous avoue, j'ai craqué pour la dernière piste, "L.U.S.T.", laquelle j'ai donc entrepris de faire partager à mes collègues de travail (contre leur gré bien sur, le hard rock sert aussi à ça) qui n'ont pas tout à fait appréciés (sauf à Roro, ancien soixante huitar sur le retour…). Le chef non plus d'ailleurs…. Enfin bref. RANDY PIPPERS ANIMAL, c'est voyage direct vers la planète Hard Rock, mais avec classe, avec les cou*lles, allez, avec le cœur aussi. RANDY PIPPERS ANIMAL c'est la nostalgie mais en 2008.

TRACKLIST: Cardiac arrest / Can't stop / Don't wanna die / Crying eagle / Unnatural High / Judgement day / Who's next / Zombie (Cranberries) / Shoot to kill / L.U.S.T
 
Critique :
Note : 7/10
Vues : 1213 fois