Chronique

KAMPFAR - HEIMGANG / Napalm Records 2008

On attendait une suite à "KVASS", vieux de 2 ans et c'est après une tournée mondiale que KAMPFAR nous revient avec ce nouvel opus habillé de vert. Composé de DOLK, THOMAS, II13 et de JON BAKKER, KAMPFAR pratique au plus haut point son Pagan Folklore Métal (traduisez Black Métal norvégiens…). Dés les premières notes de l'intro, KAMPFAR arrivera à nous attirer irrésistiblement vers ses contrées obscures mais terriblement éloquentes.

Opus composé par le quatuor au complet cette fois, et non comme son prédécesseur, HEIMGANG utilise tous les éléments chers au Pagan Métal. Oubliez les instruments folkloriques et autres bizarreries moyenâgeuses, pour cet album la mélodie et les rythmes seront les principaux acteurs. On sentira, la prépondérance de la patte de THOMAS (Guitare et Basse). Niveau rythmes, KAMFAR ne vous assénera pas de blast a 350 à la noire mais plutôt de "groove" (je n'aurais pas penser dire cela un jour pour un groupe de Black…). J'entends par-là, que sur cet opus, les Norvégiens laisseront énormément de place à l'harmonie et où comment la mettre en valeur. Des titres comme "DODENS VEE" vous étonnerons sûrement grâce à son rythme syncopé.

Au niveau de la production c'est Rune Jørgensen qui s'en chargera, locataire de la maison Silverstone Studios. Pour les fans, ce ne sera donc pas une détraction, le son reste à peu prés similaire au précédent "KVASS". On entend tout, même la basse vrombissante. Les guitares sont agressives sans être omniprésentes, les harmonies des 6 cordes sortent à merveilles sans irriter l'auditeur (et ça c'est très important vu qu'il est déjà très énervé...), la batterie est certes un peu en retrait (surtout la grosse caisse) mais on va dire que c'est le style qui veut cela. Le chant, quant à ce dernier, excelle à merveille dans la lignée du style Pagan. Lignes incisives, tranchantes et noyées dans cette reverb qui procure cette magie inégalée des chanteurs scandinaves.

On pourra dire, que le groupe évolue vers une musique plus mature tant la rage exacerbée du groupe en est canalisée sur cet album. Mais cela fait plaisir de voir ce groupe durer et traverser les époques. KAMFAR est un des moteurs de cette scène et continuera à en influencer plus d'un. Notamment le 7 octobre prochain à Paris la Belle.



TRACKLIST : Vantro / Inferno / Dødens Vee / Skogens Dyp / Antvort / Vansinn / Mareham / Feigdarvarsel / Vettekult / Vandring
 
Critique :
Note : 7/10
Site du groupe : Site officiel de Kampfar
Vues : 889 fois