Chronique

JARELL - HIDDEN SIDE / Manitou Music 2008

Mesdames et messieurs, cette fois ci, nous voila en présence du premier opus d'un vent de frais nommé JARELL venu tout droit de la région parisienne et issu de la scène underground française.
Niveau line-up, nous trouvons Dorian et Seb en tant que fines lames, Dom à la frappe, Phil au pulse, Jean à l'électronique et Chris aux hurlements. Toute cette petite famille est stabilisée depuis octobre 2007.

Allez on envoie les watts et let's go.

Bon, d'entrée de jeu, du lourd, des riffs qui s'enchainent, des tempos divisés, multipliés, un gros son bien lourd, des passages néo métal a sauter partout, des mises en place puissantes, un chant qui pousse au cul, des passages en chant clair parfaitement harmonisés, très agréables et des nappes de synthés présentes, utiles, une alchimie qui devrait pouvoir donner un produit vraiment efficace, reste à voir la suite de l'album.

La, sur le cul, une intro acoustique digne de la grande époque des Satriani et autres instrumentalistes virtuoses. Mais ce n'est que de courte durée, on repart sur du low tempo mais c'est encore de courte durée, même sauce que pour le premier morceau, ca bouge, ca divise, ca renvoie le coup de rein au bon moment avec des ambiances au chant très bien réalisées. On est même gratifié d'un passage black au milieu. Les mises en place toujours aussi puissantes avec la double, ca joue très bien et la composition est riche. Les nappes de synthés derrière, toujours malsaines à souhaits, c'est ce qu'il faut.

On continue notre aventure avec les sauvages de JARELL, la, on fonce droit dans le thrash avec des pics de death dans les vocaux mais sinon, du thrash avec un clin d'œil néoclassique et des chœurs limite pop tellement les harmonies sont bien travaillées et le son est propre (désolé pour la comparaison mais j'ai pensé à EVANESCENCE de suite, au niveau des chœurs, on ne peut pas leur enlever ca, c'est très bien arrangé).

Très bonne surprise de milieu d'album le sixième morceau intitulé AUX MALHEURS DES HOMMES, une instrumentale malsaine, lourde, pesante, bref 3 minutes de pur régal morbide, on écoute du ELEND et son cultissime IN INFERNO, mais en version électronique, très très bonne surprise.

Suite à cet interlude fort enrichissant, on repart dans le lourd, même schéma tactique que la première partie d'album et on va au mastic (merci moscato, t'es le plus fort).

Donc on va synthétiser le tout, franchement, niveau production, niveau son, bravo les gars un gros gros boulot, le son est terrible, la prod, j'aime beaucoup, la recherche de sons également est remarquable, ca joue dans tous les registres, les bandes qui passent en voix off derrière, les effets électroniques, tout ca apporte beaucoup.

La musique en elle même, chaque compo reste riche tout en allant à l'essentiel, on n’est pas dans le registre d'un DILLINGER avec des structures totalement impinables, ca joue fort y'a des mises en place terriblissimes mais on reste dans le 4-4, c'est mieux pour les oreilles et la matière grise.
Les zykos sont bien en place chacun dans leur rôle, les grattes, ca envoie du paté, basse - batterie, on est sur du très gros niveau, l'électronique est créatrice d'ambiance et un atout incontestable de ce groupe.
Le chant, comme un groupe récemment écoute nommé INSIDE, m'a rappelé la grande époque de nos death metalleux de NO-RETURN, ah nostalgie quand tu nous tiens......

A mes yeux, le petit point noir serait la trop homogène constance de leurs compositions, ca reste de la patate mais ca m'est arrivé pendant l'écoute de me demander si c'était pas les chœurs que j'avais entendu avant, le côté "on s'y attend" y joue pour beaucoup, je pense. Mais quelque part, je suis mauvaise langue, on n’est pas la pour écouter du Dream Theater, DU THRASH BORDEL!!!

Un gros point fort pour lequel je les félicite, ils arrosent tous les domaines du métal, du heavy, du thrash, du néo métal, du death, du black, j'ai même cru sentir à un moment une petite poussée néo classique, c'est quand même du gros niveau et c'est admirablement bien interprété.

Un clin d'œil spécial pour vous les gars, ENFIN DES TITRES FRANCAIS DANS UN GROUPE FRANCAIS, certes tout l'album aurait été encore mieux mais déjà au moins, vous en placez, encore un effort les gars, le métal en français ca dépote, LOFOFORA RULES!!!!

Bref, un gros moment de puissance sonore, je recommande aux amoureux de la grosse patate!


Playlist :
Diplomatic missile / Ephemere / Hidden side of democracy / HGW / Noody will stay alive / Aux malheurs des hommes / La voie humide / Through the age of shame / Enabling break / Smoking / Die morgen
 
Critique :
Note : 7/10
Site du groupe :
Vues : 823 fois