Interview

GENIUS - Rock Opera (2007) - Daniele Liverani

Pour le troisième et dernier volet de la trilogie de Genius, Daniele Liverani (compositeur) s’est livré à mes questions à fin d’éclairer un peu plus nos esprits sur ce monde subtile de Genius. Chose faite, vous allez voir… TOUT est dit !

Ma première question est forcément basée sur le concept de cet opéra rock. Peux tu nous en dire plus sur cette trilogie, et principalement sur ce troisième volet qu’est « The final surprise » ?


D:D:
Bien, comme toutes les idées avec lesquelles tu travailles depuis de nombreuses années, l’histoire / le concept m’a été inspirée par un petit détail…. Le son d’un méchanisme d’une vieille horloge… :) . J’entendais un battement bizarre et irrégulier dans cette horloge et à partir de ce moment j’ai commencé à écrire une petite histoire qui pourrait être connectée à cet agréable son… J’ai commencé par me dire que cette séquence de battements pouvait être une sorte de mot de passe spécial nous permettant d’accéder à un monde / dimension parallèle… c’est de là que m’est venue l’idée de « Dreams factory dimension »… et je me suis lancé dans la conception des personnages mais aussi dans la conception d’une aventure qui s’enroulerait autour de ces éléments basiques. Le concept décrit de voyage mental dans une dimension parallèle du personnage principal Genius.

Il découvre en fait le chemin / la voie d’accès qui permet d’être admis dans le monde où se créées les rêves (le bruit bizarre et irrégulier de l’horloge était le même que celui permettant d’accéder à cette dimension ; utilisée par les nouveaux nés « Twinspirits » (ndlr :esprits jumeaux)), où tous les rêves sont conduis part une sorte d’organisation (Dream League) qui prend soin de créer les fantaisies humaines pendant leur temps de sommeil. A chaque fois qu’un humain commence à rêver, dans ce monde parallèle un « Twinspirit » est créée pour diriger ces rêves et ces fantasies, et une fois que l’humain se réveille ce « twinspirit » disparaît. Genius (Mark Boals), a été accepté dans ce royaume alors qu’il rêvait, il a eu la chance de rencontrer le « twinspirit » qui lui avait été attitré (Daniel Gildenlow), créant une sorte de paradoxe qui pourrait engendrer de sérieux problèmes pour la sécurité du monde des rêves…

Toute la trilogie tourne autour de l’aventure de Genius et son twinspirit attitré (Twinspirit32) va être testé pendant toute la durée du rêve de Genius. A ce jour, le concept de l’histoire pour la trilogie de Genius a été écrit il y a de cela quelques années déjà. Le nom d’origine de cette hisoire est « Daily Trauma » et c’est un petit livre que j’ai écrit en 1997 car j’adore écrire des histoires fantastiques, mais pas des histoires basiques avec des épées et des chevaux légendaires. Je préfère plus les histoire futuristes ; j’ai toujours été fasciné par l’alternative entre la réalité des concepts et le subconscient humain…

Au fur et à mesure, j’ai développé cette petite histoire de “Daily Trauma”. J’y ai ajouté plus de détails, plus de concepts, et plus d’évènements, et j’ai commencé à me dire que je pourrais tout aussi bien en faire une concept musical… Alors dans un premier temps j’ai composé, avec l’aide de mon ami le super batteur Dario Ciccioni, quelques morceaux instrumentaux racontant les évènements de l’histoire. J’ai créée tout un tas de mélodies et d’idées qui auraient pu être utilisées plus tard dans la trilogie. Le résultat de cette première étape de l’histoire de « Daily Trauma » est un album instrumental de 18 titres. Toutes les chansons étaient étroitement liées à l’histoire, même si c’était des versions instrumentales. Je voulais faire cet album avec cette musique, que j’ai aussi appelé « Daily Trauma ».

Je voulais tout avoir en main en terme de son et j’ai donc décidé de jouer les guitares, la basse et le synthé. Dario Coccioni a joué les parties batterie (même gestion de l’équipe pour le trilogie de Genius…). L’album Daily Trauma est une sorte de musique de film instrumentale (ndlr : une version score), a être écoutée pendant la lecture de l’histoire qui était placée dans le livret. Le style est heavy et moderne mais il reste quand même varié sur plusieurs aspects, et inclus plusieurs styles. Cette sorte d’album/livre n’avait jamais été réalisé jusqu’en mai 2004, quand Frontiers Records l’a fait en temps que bonus, en même temps que l’épisode 2 « In search for the little prince ».

J’ai toujours été attiré par les grands opéras classiques, écrits par les grands premiers compositeurs. Plus tard, j’ai trouvé que l’histoire de « Daily Trauma » serait bien pour un Opera Rock complet avec plusieurs chanteurs… et je me suis mis la pression et j’ai commencé à écrire une musique complète et des paroles pour un opéra rock fait de 3 épisodes qui raconteraient le même concept, où le personnage prendrait la voix des chanteurs, et une partie narrative qui serait jouée par un narrateur tout au long de l’album… Voilà comment est née la trilogie de Genius. J’ai décidé d’appeler la trilogie Genius car « Daily Trauma » était déjà le nom de mon livre écrit en 1997, mais aussi un album instrumental que j’avais déjà enregistré. Je voulais avoir ces deux projets séparés, de façon distincte. En plus Genius est le personnage principal de ‘Daily Trauma’ et j’ai trouvé ce nom très agréable pour un opéra… Nous avons donc une histoire écrite en 1997, un album instrumental sortit en 1998, et en 1999 j’ai commencé à travailler sur les trois albums de la trilogie de cet opéra rock.

Tu as pas mal de bon invités sur cet album, même s’ils sont différents des deux premiers épisodes. Pourquoi les as-tu choisis ?

D:
C’était une opportunité que Frontiers m’a donnée ! Ils ont aimé la musique et m’ont proposé d’avoir un super casting pour cet opéra… Ils m’ont proposé beaucoup de chanteurs (contacts) qui avaient déjà travaillé avec eux dans le passé, et pour l’épisode final j’ai pu les choisir personnellement, et donc être plus impliqué. J’ai eu la chance d’avoir le soutient et la confiance de Frontiers. Alors, après avoir signé le contrat je me suis vu parler au téléphone avec quelques uns des meilleurs chanteurs de la scène rock !


C’était si excitant pour moi… incroyable ! Je suis aussi arrivé avec des musiciens avec lesquels j’ai toujours rêvé de travailler… Par exemple le grand Midnight (membre fondateur de Crimson Glory), une des voix les plus excitantes dans le monde du métal je pense ! Je ne me souviens plus où j’étais à ce moment et cela faisait aussi de nombreuses années qu’on ne l’entendait plus (ndlr : faux, il a sortit un album solo en 2004..chroniqué sur ce webzine).

Mais j’ai travaillé dur pour le retrouver, pour le convaincre de la qualité de mon projet et finalement il a aimé la musique et l’histoire, puis a accepté dedevenir le personnage Maindream…. Ce fût super de travailler avec lui. C’est un de mes héros !

Logiquement, j’ai du choisir le bon chanteur pour la bonne chanson en terme de personnalité, de catégorie et de style. Ce sont mes principaux critères auxquels j’ai fait attention pour choisir les chanteurs qui apparaîtraient sur l’album. J’ai été en contact avec plus de 50 chanteurs pendant toutes ces années et j’ai été très touché par tous ces artistes avec qui j’ai discuté pendant des mois des parties musicales, du business bien sur, afin de choisir quels musiciens feraient parti de tel ou tel épisode ! Après un long travail diplomatique, l’équipe était prête pour chaque épisode et la trilogie était entière.

Tu as pris Oliver Hartmann uniquement pour les choeurs. Pourquoi ne l’as tu pas pris comme chanteur à part entière ?

D:
Bien, actuellement il joue le rôle de « Wild tribe consultant » dans l’episode 1 sur la chanson « There’s a human », aussi il a déjà fait la voix d’un personnage et n’apparaîtra donc plus dans l’épisode 2 et 3…. C’est pourquoi il ne chante plus en lead dans les épisode 2 et 3… mais la production de ses cheours est absolument incroyable… c’est pourquoi il a été engagé pour faire tous les chœurs des épisodes 2 et 3.

Je peux te dire que ma chanson préférée sur cet album n’est pas la plus rapide, mais la plus mélodique : « Save me from my destiny ». Cette chanson avec la voix d’Andrea est incroyable et la partie finale du morceau avec les orchestrations et l’ambiance médiévale c’est fabuleux. Ou as-tu trouvé l’inspiration ?

D :
Le titre se réfère aux évènements qu’il y a sur ce titre, tout comme sur les autres chansons d’ailleurs. Dans l’histoire, une petite poupée japonaise demande a être sauvée de son triste destin comme seule création dans un rêve fantaisiste, tout comme les autres jouets dans la manufacture. Tu as bien perçu la chose quand tu dis que c’est la chanson la plus mélodique, et je pense aussi qu’il y a des moments très émouvants, spécialement quand il y a l’interaction avec les chœurs.

La partie finale concluant le morceau est une sorte de composition de musique classique qui décrit le moment où toutes les poupées de cette manufacture chantent pour aider le petit prince. Cela donne un élan de majesté et je pense que le rendu est bon.


La première chanson “Toy warehouse” est aussi incroyable. Dario est un super batteur. Il est très impressionnant, tout comme sur le reste de l’album d’ailleurs.

D:
Dario est vraiment talentueux, depuis qu’il est tout petit (13 ans) il a toujours très bien joué de la batterie. J’apprécie énormément l’énergie qu’il donne sur ses parties, et aussi sur la focalise qu’il a de l’aspect technique des morceaux. Nous allons travailler encore ensemble sur de nombreux projets dans l’avenir. Le nouveau line-up de Twinspirit est un de ces projets.

Maintenant je voudrais savoir qui a conçu la pochette de cet album?

D:
C’est Mattias Noren qu’il l’a faite. C’est un bon artiste qui représente d’une belle manière les personnages principaux et l’ambiance de l’épisode 3. Il fait pas mal de pochettes pour les groupes de progressif et il pour moi c’est l’un des meilleurs…

Comment as tu fait pour la créer? Je veux dire les idées… parce que c’est un humain et aussi un robot (peut être un soldat ?) avec des bras d’humains.

D:
La pochette est en gros un concentré des évènements présents dans cet épisode, et qui sont mélangés tous ensemble. Il y a les deux personnage sprincipaux : Genius, qui est l’humain qui rêve, et Twinspirit32, qui est le chef conducteur des tous les rêves qui sont décris dans la trilogie. Twinspirit32 n’est pas vraiment un humain, mais plutôt une sorte d’entité créée pour diriger les rêves de Genius… Sa représentation est plus fantastique et termine se mélange d’humain et de cette vision futuriste des robots. Il y a aussi tout plein de petits détails qui font référence aux événement de ce 3ème épisode sur la pochette. Je suis sur que si tu t’approprie bien le concept et que tu lis les paroles tu y trouvera plein de références graphiques dans cette pochette.

Et qu’espères-tu pour le future?

D:
Je dois te dire que pas d’opportunités sont arrivées bien tard dans ma carrière. Après trois albums que je considère comme très particuliers, et que je fiers d’avoir réalisé, j’ai quitté le groupe EMPTY TREMOR il y a quelques mois, pour me concentrer sur de nouvelles aventures musicales dont je vais m’occuper en 2007 avec Frontiers et d’autres labels aussi. Ca a été un choix difficile, mais j’ai tellement de projets en tête et dans ma vie musicale que j’ai eu peu de temps pour prendre ma décision et savoir quoi faire. J’ai senti que ma participation au sein du groupe Empty Tremor touchait à sa fin et que je préférais m’investir sur d’autres plans musicaux. J’ai donc décidé de me focaliser sur ma propre musique parce que j’adore composer des chansons, et je souhaite le meilleur aux gars de Empty Tremor !

Pour 2007 en fait, après le dernier episode de Genius qui est sortit en février, j’ai un nouvel album qui s’appelle « The music that will heal the world » qui est prévue pour juin chez Lion Music. C’est le premier album d’un nouveau line-up de tueurs que j’ai nommé TWINSPIRIT, et qui inclura des talents italiens qui ont travaillé avec moi sur les mes précédentes productions comme Dario Ciccioni (Khymera), Tommy Ermolli (Khymera), le tout nouveau et talentueux bassiste Alberto Rigoni, et un incroyable et impressionnant chanteur danois Soren Adamsen. Avec ce groupe j’entend bien continuer mon aventure solo en composant des chansons proches du style de « Genius » avec un groupe plus stable à fin de pouvoir jouer sur scène au final…

C’est pourquoi le groupe s’appelle TWINSPIRIT, qui est un des personnages principaux de Genius Rock Opera. Mais attention, ce groupe n’est pas la continuité de Genius, pour être clair, le style est proche mais c’est un tout nouveau domaine, une toute nouvelle situation qui va commncer et qui va nous permettre de faire des concerts en tant que vrai groupe, et non pas en tant que projet studio seulement.

J’ai aussi un nouvel album instrumental nommé « The cosmic year » sous le groupe COSMICS qui est prévu pour l’hiver 2007 chez Lion Music, avec Virgil Donati à la batterie, Tommy Ermolli aux guitares, et probablement Rufus Philpot à la basse (c’est pas encore certain). Et je travaille aussi sur un nouvel album de KHYMERA avec Dennis Ward au chant, et le line-up d’origine qui est prévu pour un future proche chez Frontiers Records. Alors comme tu peux le voir, je suis pas mal occupé.

C’est la fin de l’interview. Merci d’avoir répondu aux question, et libre à toi de dire ce que tu veux aux fans français.

D:
Ce fût très agréable pour moi d’entendre mes paroles chantées par de très bons chanteurs, j’espère que vous partagerez avec moi cette incroyable émotion… N’hésitez pas à venir visiter mon site Internet www.danieleliverani.om ou www.geniusrockopera.com et donnez moi vos opinions à propos de la trilogie sur mon livre d’or… j’en serais très heureux !!! Tous mes efforts musicaux sont pour vous ! J’espère que vous aimerez cet opéra et que vous aurez pleins d’émotions en l’écoutant !
 
Critique : Lionel
Vues : 1480 fois