Interview

EVERGREY (2014 - Version française) - Tom S. Englund (Chant & Guitare)

Une fois encore, EVERGREY est de retour, avec un nouvel album ET Jonas et Henrik. On peut dire que Tom aura beaucoup de choses à nous dire. « King of Errors », le premier single me dit que le groupe est plus puissant que jamais. Vérifions ça.

SBM : Salut Tom ! Comment vas-tu ?


Tom : Oh très bien mais ça a été une putain de longue journée ! Tu as les restes ! (Rires)

Ok je ferai de mon mieux alors !
On est là pour parler de votre nouvel album, « Hymn for the Broken », mais avant tout j’aimerais te poser une question sur votre précédent opus, « Glorious Collision ». Il a été fait avec un nouveau line-up alors comment a-t-il été reçu par les fans ?


Et bien les gens ont en quelque sorte… détesté ça parce que Jonas et Henrik sont partis. Mais ce que les gens ont vraiment compris c’est qu’on est arrivé à cette solution ensemble. On a jamais parlé d’engueulade, on respecte tous ça, ils sont partis parce qu’on avait besoin de rester amis et si on n’avait pas fait ça on ne serait pas là aujourd’hui.

Exactement ! Et ils sont là, de retour avec EVERGREY. Comment ça s’est fait ?

Sur la tournée avec Sabaton, Marcus voulait partir de lui-même, mais on avait deux concerts à jouer encre et on avait besoin de les faire. Mais d’un autre côté ils n’étaient pas impliqués dans EVERGREY sur le long terme. Donc on a parlé avec Henrik et dit « Ouais il est peut-être temps d’en finir avec ça ». ça ne s’est pas mal fait, on était pas triste ou aigri ou quoi que ce soit. C’est comme si on avait écrit la dernière lettre du livre.
Ensuite on a eu une offre d’enregistrement et on a commencé à se réunir avec Henrik et Jonas parce que j’ai dit « Je veux pas enregistrer un album si je dois encore inviter de nouveaux membres », ça serait ridicule.
Il y a eu tellement de personnes différentes dans EVERGREY déjà que ça serait pas trop bon d’inviter encore une fournée de nouveaux gars.
Donc voilà, Jonas et Henrik voulaient vraiment revenir dans EVERGREY, Jonas est arrivé avec 27 chansons, c’est une preuve qu’il voulait être dans EVERGREY.

Donc ils ont tous les deux été impliqué dans l’écriture de l’album.

Ouais bien sûr et on a tout fait pour le produire ensemble. J’avais le chant, il n’avait pas de chant ou de paroles bien sûr, mais j’avais tout ça et on a écrit de nouveau trucs ensemble avec le reste du groupe ; on a tous été impliqué dans l’écriture à 100%, peu importe que Jonas et moi ayons écrit la majorité des chansons, on a beaucoup discuté, on avait 39 idées de chansons. On peut même écrire un nouvel album demain ! (Rires)

Vous pouvez même en sortir un double ! (Rires)

Ouais mais sortons déjà celui là (Rires)

Bien sûr ! Comment tu te sens pour cette sortie ?

Et bien l’album est fait depuis Mai et on attend vraiment la sortie, pour montrer au monde de quoi il s’agit. Vendredi prochain il sortira en Europe et quelques jours plus tard aux USA et le reste du monde. On est très excité de voir ce que les fans pensent de l’album parce qu’on sait maintenant ce que les chroniques disent.

Vous pouvez en être fier ! En fait il y a un joli contraste sur cet album : le travail de Rikard Zander sur les claviers, ça apporte beaucoup de mélodies dans l’univers d’EVERGREY. Avez-vous travaillé plus en profondeur sur les claviers ?

Oui Jonas a écrit beaucoup de parties de claviers. En fait le truc c’est que Jonas joue du clavier, je joue du clavier, Rikard joue du clavier, je joue de la guitare, Jonas joue de la guitare, et tout le monde joue de tout, sauf la batterie.
On est tous très intéressé et impliqué dans les instruments pour en sortir le meilleur de chacun, en se concentrant sur les forces de chacun plutôt que d’être fier de tout jouer soi-même. Tu vois ce que je veux dire ?

Oh oui totalement ! Vous travaillez vraiment comme un groupe, unis. Et ça s’entends sur « Hymn for the Broken », surtout sur des titres comme « The Grand Collapse » ou « The Aftermath », où l’on a tous ce qui fait EVERGREY et même plus.

Exactement, pour cet album on était très unis et c’était quelque chose qu’on avait besoin de montrer au monde. Et maintenant on l’a ! On a fait ça différemment ; on a été vraiment impliqué dans tous les trucs tout le long. Ouais on est juste putain d’heureux ! C’est pareil pour nous quand on voit toutes ces chroniques et ces « album du mois » qui viennent de partout ! Donc on espère vraiment que les fans vont aussi apprécier.

Ça pourrait devenir le début d’une nouvelle ère après toutes ces périodes de changement de line-up, où il est difficile de voir une période stable. Tu penses que tous ces changements ont été finalement une inspiration pour EVEGREY ? D’avoir eu autant de visages dans le groupe ?
En fait, beaucoup de gens pensent toujours aux aspects négatifs, mais on devrait aussi se rappeler que les changements créent de nouveaux liens et te tiennent debout. Et EVERGREY, pas seulement nous-mêmes mais aussi les fans, mérite le meilleur que, nous cinq, pouvons donner. Et on doit changer personnellement pour être capable de donner le meilleur.

Et vous avez décidez de montrer ça aux fans via le titre « King of Errors ». Pourquoi avez-vous choisi cette chanson en particulier ?

Et bien on a discuté par email en se disant « Ok qu’est ce qu’on pourrait prendre comme premier single ? ». Et tout le monde a écrit « King of Errors ».
Les paroles de « King of Errors » sont sur le sentiment d’insécurité qu’on ressent à tout moment et je pense que la vidéo montre bien ceci. Nous nous présentons au monde comme les rois aujourd’hui, sur Facebook, Instagram, ou Twitter ou autre, nous montrons toujours le meilleur côté du monde, mais les gens ne montrent pas quand ils sont tristes, personne ne montre quand la vie fait chier.
C’est aussi injuste parce qu’on montre aux gens un monde faux aux gens qui ne sont pas bien aujourd’hui, qui murissent avec la vie de gens qui réussissent. C’est pas sain du tout et c’est ce qu’on essaye de montrer dans la vidéo : on est au sommet du monde et l’image d’après tu me vois me noyer dans une rivière et pour moi c’est comme une rivière de doute ou d’insécurité.

Je n’avais pas vu ça comme ça mais oui ça a du sens… Patrick Ullaeus a vraiment fait un bon boulot sur la vidéo. Comment as-tu vécu cette expérience ? Tu t’es senti en insécurité là haut aussi ?

Honnêtement pendant quelques minutes je me suis dit « Oh mon Dieu je vais crever là !! ». A la deuxième prise j’ai vraiment eu peur, mais Patrick a vraiment pris le meilleur de moi-même et je pense qu’il a aussi rendu la musique meilleure avec ces images, c’est fantastique !

Je suis d’accord sur ce point… Et maintenant que l’album va sortir, qu’est ce qui vient ensuite ? Une tournée est déjà programmée ?

Tout d’abord on veut être sûr de ce qu’on a. On attend que l’album sorte, on pourra ainsi voir ce que les fans pensent, et là on pourra planifier proprement la tourné, sachant que le monde nous aime ou nous déteste.

Vous faites vraiment les choses étapes par étapes…

Exactement !

Petite question hors EVERGREY… Samuel Arkan travaille sur un troisième album. Tu sais si tu en feras partie ? Après ta grande performance sur « Fantasmagoria » as-tu un indice ?

Je ne pense pas… Il est en pleine écriture donc je ne veux pas m’avancer mais j’aimerais oui. On a discuté aujourd’hui donc j’espère ! (Rires)

(Rires) Ok on verra alors !

(Rires) Ou peut-être qu’il ne m’aime pas donc peut-être pas. On verra. Noooon j’espère vraiment mec, j’apprécierais vraiment, ça serait un plaisir.

J’espère aussi mec !
Et je pense qu’on est arrivé à la fin de cette interview donc je te laisse les derniers mots si tu veux conclure ou laisser un message aux fans français…


A travers ces années on a appris qu’EVERGREY était devenu un fait important dans la vie de certaines personnes. On apprécie ça et c’est une bénédiction pour nous d’avoir la possibilité de participer et d’être impliqué dans la vie des gens, c’est une bénédiction et on est super reconnaissant et on espère les voir sur la tournée !

Merci pour ça Tom et le temps que tu m’as accordé ! Passe une bonne soirée !

Merci mec ! Bonne soirée aussi ! Bye !

Bye !
 
Critique : SBM
Vues : 1467 fois