Interview

AMARANTHE (2016) - Elize Ryd (chant)

C’est par un jour pluvieux que cette interview se fait. Par chance, elle sera réalisée en compagnie d’une douce et agréable personne, souriante, détendue et avenante: Elize Ryd, chanteuse du groupe; un an demi après notre dernière rencontre à Paris. Le rayon de soleil de la journée, juste avant un concert de haute volée (cf compte rendu du concert à Lyon - Ninkasi Kao).

Votre nouvel album « Maximalism » vient d’être classé en Suède numéro un dans les charts rock, et numéro quatre dans les charts générales. D’albums en albums vous placez la barre de plus en plus haute. Quel est ton ressentit?

En fait je ne suis pas ces résultats là. Pour certaines raisons je ne m’y intéresse pas, mais le reste du groupe s’y intéresse plus, et était vraiment excité par ces résultats. Tout ça parce que je n’aime pas la compétition. J’essaye de faire les choses de manière à ne pas être affecté par les charges ou les obligations. Je ne travaille pas sur un album pour qu’il soit à la première ou troisième place, ou autre. Je ne pense pas que ce soit ça qui face ton succès tout simplement.
Bien sur, si nous sommes numéro un au Billboard aux Etats-Unis, là oui je serais contente car là bas la compétition est énorme. Dans l’immédiat nous venons de sortit un album et entrer dans les charts en Suède n’a pas le même effet car notre pays n’est pas si grand que ça.

Peut être, mais la France aussi est un petit pays, et les groupes de metal français rentrent difficilement dans les charts.

Dans ce cas là alors, c’est super d’avoir ces résultats là. Mais il faut savoir qu’en Suède le Metal fait partit intégrante de la musique générale du pays (ndlr: presque comme en France, presque…).
Et en France, quelle est la tendance musicale générale?

La variété française, la pop, le rap…

Ouch. Le rap a été populaire en Suède il y a des années de ça, mais ne l’ai plus maintenant (ndlr: merci de dire ça Elize!). C’est triste d’entendre ça, que les gens soient si hermétiques à cette musique qu’est le Metal. Ce n’est pas juste, il faut changer ça. Nous devons faire une révolution Metal.
Nous avons de très bons festival Metal en Suède comme le Sweden Rock par exemple. Comme vous vous avez le Hellfest. Mais la musique Metal ne passe pas à proprement parlé à la radio en général, nous avons des stations radios spécialisées pour ça, dont une qui se nomme Bandit Radio que vous pouvez entendre sur Internet principalement. En entendant tout ça, je me dis finalement que oui, je suis content au final que notre album soit entré dans les charts. Et que c’est une bonne chose.

En parlant de chanson généraliste, j’ai été surpris avec votre premier single, qui pour moi est du 50 - 50, avec son ambiance pop me faisant penser à Rihanna, que ce soit pour le rythme, la vidéo ou même le chant. Ce qui a surpris un bon nombre de personnes il faut le dire. D’où est venu l’idée d’un tel titre?

J’ai voulu montrer d’où je viens. Nous nous sommes dis qu’au lieu de mettre dans la recette le même niveau de ‘sucre, sel et poivre’ utilisé dans les albums précédents, pourquoi ne pas mettre plus de poivre et laisser parler tout ça. J’adore Queen aussi, et tout comme eux, je me suis dit qu’il serait sympa d’essayer autre chose, d’écrire une chanson plus organique, plus simple (même si ce n’est pas si facile d’écrire un chanson comme ça). Et pour ce qui est de Rihanna, je pense que c’est surtout la mélodie qui fait ça (ndlr: Elize se met à chanter à Capella le couplet de la chanson… pur moment).
Pour l’anecdote, quand j’étais plus jeune, vers mes quinze ans, quand la chanson « Umbrella » est sortit, mes amis ont pensé que c’était moi qui chantait et qui sortait le single. Il m’ont tous appelé pour me féliciter d’avoir en réussi à sortir une chanson et qu’elle passe à la radio; car nous avons une voix vraiment similaire. Puis j’ai travaillé ma voix et elle est un peu plus différente maintenant car je chante plus haut. J’aime chanter haut, comme sur « Dynamite » par exemple.
Et pour revenir à ta question, nous nous sommes dit que nous pouvions faire ce que nous voulions car nous avons toujours été différents et avons enregistré « That Song ». Et tous nos labels et partenaires ont voulu que ce titre soit le premier single. Nous avons tous été surpris, mais nous nous sommes dit au final que nous devions tenter le coup, ne pas toujours jouer la sécurité. Au final ce n’est qu’une chanson, et nous n’avons blessé personne en faisant ce titre. La musique est censé être synonyme de liberté. Tu ne signe pas pour faire quelque chose de précis juste parce que tu es un artiste ou un auteur. Ce n’est pas un contrat avec le diable. C’est un tribute à ce qu’on aime, et aussi pour montrer ce nous aimons, et prenons du plaisir à faire.
Je suis aussi une danseuse, et je n’ai jamais eu la chance de pouvoir le montrer. Donc à partir de maintenant, je compte bien en profiter, et danser tout le temps (ndlr: exemple avec le clip de That Song). Plein de personnes m’ont dit que ce n’était pas possible de danser dans le monde du metal, et je ne me suis pas sentit respectée. Maintenant je suis la rebelle, et je fais ma révolution. Je me moque de ce que les gens diront, j’ai été sous pression pendant trop longtemps. Et à compté de ce jour j’en ai assez des personnes qui disent « non tu ne peux pas ».

Tu viens de dire que tu faisais ce que tu voulais sur scène, et j’ai une question à propos de ça: depuis le début ta tenue de scène évolue et tu as des tenues de plus en plus sexy et attrayantes…

Vraiment? J’ai une réponse simple à ça: c’est tout simplement parce que je vieillis. Et je veux montrer aux gens à quel point de suis fiers de mon corps et oh combien il est sexy. Parce que j’aime ça et que je pense que c’est normal de faire ça. En tant que femme, je veux m’habiller comme je le veux, et bouger comme je le veux aussi. C’est une très bonne sensation pour moi en tant qu’être à part entière. Et si j’ai des enfants un jour, je ne me sentirais peut être plus aussi sexy… peut être. Je ne fais pas les choses pour les autres, mais pour moi. C’est un peu comme à l’école, où on t’impose d’être dans le moule tout le temps. J’ai toujours été exemplaire, faisant ce qu’on m’a demandé, mais c’est une chose que je ne veux plus faire d’aurénavant. Je veux faire les choses qui me plaisent quand ça me plait, d’où mes choix vestimentaires pour la scène.
Je pense qu’il est très important de s’écouté soit même de faire ce qu’on ressent, ce qu’on veut faire et de s’y tenir.

En parlant de sentiments, pour ma part vous venez de sortir votre plus belle ballade, bien plus jolie que « Amaranthine ». Il s’agit de « Endlessly ».

Je suis vraiment contente d’entendre ça. Tu me fais vraiment plaisir. On joue Amaranthine depuis des années maintenant et nous nous sommes dit qu’il faudrait faire autre chose, une autre ballade et de la faire ‘Maximize’. Un jour avec Olof nous nous sommes assis, avons pris mes émotions, et nous avons écrit « Endlessly ». Et pour la petite anecdote, ce sont de vrais violons dessus, pas de séquences au clavier. Mais je pense que nous continuerons à jouer Amaranthine.

Pour ce qui est des chansons plus puissantes, il y en a trois qui se démarquent vraiment: le duo « Fury & Faster », puis « Supersonic » que j’aime vraiment.

C’est vrai? (ndlr: Elize plus que contente me prend dans ses bras). C’est ma chanson préférée aussi. J’aime les autres chansons aussi, comme « On The Rocks » par exemple. Mais c’est surtout parce que « Supersonic » n’était pas censé être dans l’album mais je suis arrivé avec la mélodie pendant notre tournée américaine (ndlr: elle chantonne). Je la chantait tous les jours, ce qui énervait le groupe, puis j’ai supplier Olof de faire quelque chose avec cette mélodie car je sentais qu’il y avait du potentiel. Et une nuit nous nous sommes penché dessus, et jusqu’au moment d’entrer en studio nous n’avions pas le chorus. Mais tout est venu de manière limpide rapidement.
Et pour « On the Rocks » c’est un titre fait pour se faire plaisir, sur lequel Olof a de super riffs (et nous savons tous que c’est un très bon guitariste, pas besoin de le prouver - dixit Elize), un peu plus rock que Metal. Mais le but est de se faire plaisir, et ce que nous faisons en soit. Nous ne voulons pas trop penser aux choses, nous voulons prendre du bon temps. C’est ce qui nous inspire, et qui nous a beaucoup inspiré lorsque nous sommes allé à Las Vegas. C’est de là que vient « On The Rocks » et « 21 ».

« 21 » est donc synonyme de l’âge auquel on peut boire aux Etats-Unis, et donc se faire plaisir?!

Non (avec un grand rire, ndlr). C’est le score le plus haut que tu peux avoir au Black Jack. Beaucoup de personnes pensent comme toi, mais ce n’est pas ça. C’est plus comme gagné la plus grande récompense.
 
Critique : Lionel
Vues : 153 fois