Interview

HAMMERFALL (2019) - Joacim Cans (Chant)

Plus de vingt ans d'existence pour les suédois de Hammerfall qui avec ce nouvel album, "Dominion" dépasse désormais la dizaine d'albums produits. Un bon cru d'ailleurs dont Joacim Cains, chanteur du groupe nous a parlé à Paris.

"Built to last" votre précédent album avait eu de très bonnes critiques. Cela vous-a-t-il mis de la pression au moment d'enregistrer "Dominion" ?

" Non, à part la pression que nous nous sommes mis nous mêmes. On a eu moins de pression que d'habitude, en vérité. On a été assez relax pour faire ce nouvel opus. D'habitude on enregistre, puis on part en tournée puis on enregistre. Là, nous avons fait différemment. Nous nous y sommes pris à l'avance. On a enregistré alors que nous étions en vacances, lorsque nous étions en tournée aux Etats-Unis. On a eu le privilège pour ce disque de laisser mûrir les chansons comme tu laisses mûrir un bon vin."

"Vous êtes aussi excités par la musique que vous l'étiez à vos débuts."

"On l'est encore plus. D'une manière différente. On a fait onze albums. Parler de notre nouveau disque avec toi aujourd'hui c'est un privilège."

"Vous semblez très ambitieux."

"Oui, nous voulons arriver à un niveau encore supérieur. Demain il n'y aura plus de Ozzy Osbourne, de Kiss. Nous devons être la relève. Nous allons jouer aux Etats-Unis avec Sabaton aux Etats-Unis en Octobre. Il y a deux ans nous y avons joué et avions eu de très bons retours."

"Vous avez enregistré le disque en Suède et aux Etats-Unis."

"Nous avons notre studio à Göteborg. Les basses, guitares ont été faites là-bas. Les vocaux eux ont été enregistrés à Los Angeles. C'est le quatrième album pour lequel je fais les vocaux là-bas."

"Vous êtes considérés comme l'un des meilleurs groupes power-metal au monde. Vous mêmes vous vous considérez comme power metal ?"

"Nous nous considérons comme un groupe heavy metal. Lorsqu'il y a eu le boom power-metal au début des années 2000, je ne m'y retrouvais pas forcément."

"Il y a sur le disque des morceaux avec un son très dur comme "Testify".

"Un album est comme un repas avec des mets différents. Les artistes pop écrivent des chansons, nous, nous écrivons des albums à la manière dont cela se faisait dans les années 70."

"Il y a une ballade, très réussi au demeurant,"Second to One". Vous aimez le genre ?"

"On a toujours écrit des ballades. Il y en avait deux sur notre premier album, deux sur le second. Je l'ai écrite avec Oscar au piano à LA. Je suis fier de ce morceau."

"Pourquoi avoir choisi "We make (Sweden Rock)" comme premier single tiré de l'album ?"

"Je pense que ce sera un futur classique. J'imagine déjà lorsque nous le jouerons dans les festivals. On y rend hommage à tous les groupes metal suédois des années 60 à aujourd'hui. Notre producteur a inventé le son de Göteborg. Les paroles font référence à toute la scène metal suédoise."

"Vous êtes amis avec les autres groupes de Göteborg ?"

"On se connait tous. On est amis avec In Flames."

"Le titre de l'album, "Dominion" est la domination du monde ?"

"Dominion" parle de la capitale de l'enfer. C'est un titre fort. On peut l'interpréter de plusieurs manières."

"C'est un artiste qui a fait la pochette ?"

"C'est un artiste qui fait des jeux vidéos. Il est super doué. C'est un ami à nous."

"La plupart des morceaux de l'album sonnent comme de futurs hymnes pour stades."

"On a pensé à la façon dont les titres sonneraient live et la manière dont les gens apprécieraient ces morceaux en concert. Nous allons jouer partout dans le Monde. Nous avons hâte de voir comment le public réagira aux nouveaux morceaux."

"Il n'y a pas de concerts prévus en France."

"Oui, parce que nous n'avons eu des propositions que pour de petites salles en France. Nous avons du matériel pour d'assez grosses salles mais on espère venir en France très vite."

"Vous avez été numéro un en Suède. J'imagine que c'est énorme pour vous."

"Oui c'est vraiment quelque chose de spécial. Cela signifie que nous avons de nombreux fans et que nous pouvons continuer. Etre numéro un chez toi, c'est vraiment quelque chose de particulier."

"Dominion est votre deuxième album chez Napalm. Vous êtes bien chez eux ?"

"C'est une nouvelle aventure. Il faut s'adapter, apprendre à se connaitre. Aujourd'hui, le label comme nous mêmes sommes très ambitieux pour ce disque."
 
Critique : Pierre Arnaud
Vues : 50 fois