Interview

SOEN (2021) - Martin Lopez (Batterie)

Après l’excellent « Lotus », Soen confirme avec « Imperial » qu’il est l’un des tous meilleurs groupes de la scène prog actuel. Un disque encore plus complexe que ne l’était son prédécesseur. Une rencontre avec le très talentueux Martin Lopez, s’avérait indispensable.

« Votre nouvel album « Imperial » a été écrit avant ou après le début de la pandémie ? »


« 90 à 95 % de l’album était fait lorsque le Covid-19 est arrivé. Il ne restait que les paroles et quelques petits détails à peaufiner. Quand la pandémie s’est répandue, nous n’avions pas grand-chose à faire à part se concentrer sur l’album. On a beaucoup bossé, jusqu’à douze heures par jour. Vu que nous sommes perfectionnistes, nous avons eu ainsi tout le temps pour parvenir au résultat escompté. »

« Vous avez eu aussi tout le temps parce que votre tournée sud-américaine a été annulée. »

« Oui, nous n’avons malheureusement pu donner que deux concerts au Mexique, les 13 et 15 Mars dernier. On a été obligé de rentrer en Europe à ce moment-là. Etant au chômage technique on pouvait se concentrer sur l’album. »

« Je trouve celui-ci, après « Lotus » moins metal et plus prog. »

« C’est possible. Avec Soen ce que nous voulons, c’est ne surtout jamais nous répéter d’un disque à l’autre. C’est cela le plus important. Si tu parles de ce côté prog, c’est peut-être parce que nous avons beaucoup travaillé les climats sur ce disque. »

« Je trouve aussi ce côté prog car il y a pas mal de claviers sur « Imperial ». Il y a même un côté symphonique sur le titre « Fortune ». »

« Ce style d’arrangements va bien avec notre musique. Vu que les musiciens de Soen sont de très bons musiciens, on sera en plus capable de reproduire ces arrangements live. »

« Tu es un grand amateur de prog ? »

« Oui je trouve qu’il y avait dans les albums de Pink Floyd ou de Genesis une vraie richesse que l’on ne trouve plus que rarement aujourd’hui. »

« Il y a toujours, ce qui est devenue votre marque de fabrique ce mélange de parties calmes et agressives. »

« L’album est construit de la même façon que nos précédentes réalisations. J’ai peut-être davantage travaillé que sur les précédents disques sur le rythme. Cela donne une grande cohérence au disque, je trouve. »

« Vous travaillez aussi beaucoup sur l’émotion. »

« Oui, ce que nous vivons et ressentons, nous le retranscrivons dans ce que nous faisons. J’ai envie que les gens qui nous écoutent ressentent des émotions. Nous voulons faire comprendre que tout le monde ne se complait pas dans le paraitre et la superficialité. »

« C’est pour cela que nombre de titres de l’album parlent de l’Humain ? »

« Il y a une course à l’argent constante qui est effrayante. Nous avons tenté à travers ce disque de nous faire la voix des gens qui souhaitent vivre dans un monde différent. On doit faire quelque chose pour que le monde change. »

« Je trouve que Joël chante mieux que jamais. Sa voix est d’une très grande richesse. »

« Je suis tout à fait d’accord avec toi. C’est un très grand chanteur. Il a une palette hyper large. Il peut avoir un chant metal ou chanter de façon hyper mélodique. C’est un vrai bonheur que de travailler avec lui. Quand je vois ce qu’il est capable de faire sur scène, je suis à chaque fois stupéfait. »

« Pourquoi avoir choisi « Antagonist » comme premier single tiré de l’album ? »

« Je trouve que c’est le morceau qui correspond peut-être le plus à ce que nous sommes aujourd’hui. Il est agressif et mélodique à la fois. C’était le titre idéal pour présenter l’album. »

« Les titres des morceaux de l’album sont à chaque fois un simple mot. »

« Cela a toujours été comme cela dans Soen et cela depuis notre premier album, « Cognitive » en 2012. Je trouve que c’est plus intéressant qu’un morceau soit juste un mot qu’un titre à rallonge. Cela interroge davantage. »

« On vous a souvent comparé à Tool à vos débuts mais je trouve qu’aujourd’hui cette comparaison n’a plus lieu d’être. Vous avez trouvé votre propre son. »

« Je ne peux qu’être d’accord avec ça. Je trouve aussi qu’album après album nous avons trouvé notre propre identité. Nous travaillons beaucoup, sommes comme je te l’ai dit perfectionnistes. On avance. Ce groupe est constitué d’excellents musiciens avec lesquels il est facile de créer quelque chose d’unique. »

« Vous avez une tournée prévue en Avril prochain. »

« Oui, on espère vraiment pouvoir rejouer bientôt. Ne plus pouvoir donner de live est quelque chose de frustrant. Peut-être sera-t-on obligé de reporter cette tournée. On verra. »

« Il n’y a pas de date française pour cette tournée. J’ai été déçu en voyant cela. »

« Il y en aura dans la seconde partie de la tournée. C’est prévu. »

« Quel est ton souhait pour 2021 ? »

« Que les gouvernants écoutent davantage les aspirations de la classe ouvrière. »
 
Critique : Pierre Arnaud
Vues : 1449 fois