Interview

DEWOLFF (2021) - Groupe Complet

Dewolff poursuit dans la veine soul initiée avec « Tascam Tapes ». Leur nouvel album « Wolffpack » est tout aussi bon que ne l’était son prédécesseur. Rencontre avec ces talentueux bataves.

« Vous sortez un album juste un an après « Tascam Tapes ». Vous n’arrêtez pas. »

« Oui nous n’arrêtons jamais. Nous bossons très vite. L’album précédent est sorti début 2020 mais nous l’avions enregistré en 2018. C’est vrai que le rythme de nos sorties d’album est rapide. C’est de de plus en plus facile pour nous avec les années d’écrire des morceaux. »

« Tascam Tapes » avait été enregistré sur la route. Celui-ci a été enregistré plus classiquement en studio ? »

« On l’a enregistré en studio et dans notre home-studio du fait du confinement. Nous avons réalisé tout le disque durant le confinement. On l’a fini l’été dernier. »

« Cet album poursuit dans la veine soul de « Tascam Tapes ».

« Oui cela nous a inspiré ce style musical. On voulait créer de la soul, du funk mais à notre sauce. Mais il y a aussi de la country et du rock dans le disque. Tout est venu naturellement. »

« Il y a une ballade classique « Do me » sur l’album. »

« Nous n’avions pas planifié d’écrire une ballade. C’est un très joli morceau que nous avons composé il y a un moment et que nous avons réarrangé pour l’album. C’est influencé par Otis Redding ou les vieux disques Stax. »

« Pour vous, être soul ne signifie pas oublier vos fondamentaux blues. »

« Tout à fait. Toute la musique, de Little Feat à Led Zep, en passant par la country vient de la même origine. »

« Vous avez évolué avec le temps, passant du psychédélisme de vos débuts au blues et maintenant à la soul. »

« On avait une idée très claire de ce que nous voulions faire pour ce disque. Parfois on fait un morceau et au final ça sonne disco. Les choses sortent comme elles sortent. »

« J’imagine que vous écoutez des tas de choses. »

« Oui. On écoute énormément de musique : de la soul, de la country, du blues. On écoute peu de rock, en fait. Led Zep écoutait de la folk, du blues et en faisait un truc bien plus rock. C’est un peu pareil pour nous. »

« Je vous ai vu en concert l’an dernier à Paris. J’imagine que la fin de tournée a ensuite été annulée. »

« On a joué à Paris et fait d’autres dates françaises juste derrière. On a ensuite joué en Tchéquie puis le concert à Vienne a été annulée. Celui à Budapest également. On est resté une semaine dans les pays de l’Est et n’avons pu donner qu’un concert. Après, le confinement est arrivé. A ce moment-là on ne réalisait pas vraiment ce qui se passait. On pensait que ça durerait deux mois, pas plus. »

« Cela vous a permis de faire ce disque que vous n’auriez pas fait à ce moment-là sinon. »

« Clairement. C’est peut-être la seule bonne chose du Covid-19. »

« Le disque est très positif. »

« Roll Up the Rise » a un côté un peu négatif mais cela mis à part c’est vrai que le disque est positif. En revanche les paroles sont assez tristes. On a essayé de rester positifs malgré la situation. »

« C’est votre cinquième album chez Mascot. Vous vous sentez bien chez eux ? »

« Oui ils nous laissent libres de faire ce que l’on veut même lorsque l’on part dans nos idées les plus folles. C’est cool. Après avoir signé sur Mascot le groupe est devenu plus connu. »

« Vous pensez rejouer bientôt ? »

« On espère faire les festivals cet été. On doit jouer en Allemagne en Avril mais on ne sait pas encore si ce sera annulé. »

« Cela vous manque la scène ? »

« Cela nous manque énormément. Jouer devant des gens est quelque chose d’unique. Et c’est aussi de cette manière que tu deviens un meilleur musicien. »

« A propos de live le dernier titre du disque, « Hope Train » est taillé pour la scène. »

« Définitivement. On a hâte de pouvoir la jouer live. C’est un morceau que l’on a écrit à l’acoustique à la base. Live elle durera dix minutes. »

« Qu’espérez-vous pour cette nouvelle année ? »

« Que le monde retourne à la normale et que l’on puisse rejouer. Pour les musiciens jouer live c’est la vie. »
 
Critique : Pierre Arnaud
Vues : 1449 fois