Live Report

MANTICORA - SEVEN KINGDOMS - LE DIVAN DU MONDE - PARIS - 2/6/2014

 
Ambiance power métal ce soir au Divan du Monde, avec une affiche qui tient bien la route annonçant deux groupes aux parcours prometteurs. MANTICORA et SEVEN KINGGDOMS en ouverture, font étape dans la capitale ce lundi 02 juin bien qu’ils n’aient ni l’un ni l’autre d’actualité discographique récente à défendre. La première grosse surprise de la soirée, et pas des moindres, vient de l’affluence que cette date a générée. A peine une trentaine de métaleux sont là pour le début de la prestation des californiens de SEVEN KINGDOMS… J’ai peine à en croire mes yeux tant l’espace du Divan du Monde semble désespérément vide.

Qu’à cela ne tienne, contre mauvaise fortune bon cœur comme on dit, et cela n’enlèvera rien à la détermination et l’énergie que vont mettre les ricains dans l’exécution de leur set. Je dois dire qu’ils m’ont botté le cul avec leur power métal bien couillu servi sur un plateau par une délicieuse Sabrina Valentine et sa bande. Aussi joviaux que pros, les SEVEN KINGDOMS nous ont délivré un set de 45 minutes bien puissant et de très bonne facture. Les gus maitrisent leur sujet.

Sabrina est très à l’aise sur scène, sa voix est posée et au meilleur de sa forme. Le reste de la tribu délivre une prestation à la hauteur de sa front woman. Les échanges avec le rare public sont chaleureux et quelques fans donnent de la voix ce qui fait un peu passer la pilule question occupation du sol. Le set est excellent, les titres s’enchainent et le rendu live des SEVEN KINGDOMS est puissant.

Ce groupe avance et prend de la maturité. Ils ont indéniablement une vraie personnalité et une technicité capable de les faire sortir du lot. Ce soir ils ont donné le meilleur d’eux-mêmes, et ce malgré une salle quasiment vide. La voix assurée et cristalline de Sabrina Valentine ajoute ce petit plus qui fait la différence (en plus d’avoir un organe vocal exceptionnel, elle est gironde la belle, ce qui ne gâche rien…). En bref j’ai pris ma claque et comme le résume si bien l’inscription sur le T Shirt du guitariste : Power métalize you ass !

Il est 20h30 quand MANTICORA prend possession de la scène devant un public qui ne dépasse pas les 50 personnes, et ce sera le maximum pour ce soir.

Les Danois vont nous livrer, à leur tour, un set énergique et remarquable à base de power métal à tendance heavy bien convaincant. Lars F. Larsen mène le groupe de la même manière qu’il le ferait devant une salle comble. King Of Absurd ouvre les hostilités, pour faire place à une setlist des plus variée qui piochera dans tous leurs opus.

Le public de fans est conquis par la prestation. Les échanges sont nombreux et le groupe attentif et pro. La qualité du show force le respect, tant au niveau de la qualité des zicos que de leur cohésion. Les titres sont superbes et ont une toute autre dimension en live que sur album (sans jugement de valeur car les deux supports se valent). Parfois la voix du chanteur est un peu à la peine, mais pas de quoi plomber le set. Ils termineront sur un rappel avec les deux Gypsies’ Dance qui clôturera cette très bonne soirée que j’aurais aimé partager avec plus de métaleux quand même.

Au final de très bonnes prestations délivrées par deux groupes dont le talent n’est plus a démontrer. Gageons qu’à leur prochain passage le public sera au rendez-vous.

SETLIST MANTICORA

King of the Absurd


From The Pain of Loss (I learned about the truth)


The Black Circus


Melancholic


Filaments of Armageddon


Swarm Attack


A Lake That Drained


Complete


Cantos


Rappel


Gypsies' Dance - Part 1


Gypsies' Dance - Part 2



 
Critique : Stephan
Date :
Vues : 666 fois