Live Report

GOROD - TREPALIUM - 03/10/2014 - ESPACE LANGEVIN - CHOISY LE ROI

 
Une fois n’est pas coutume je traverse le perif, attiré par une affiche bien pourvue. En effet, dans le cadre du Festi Val de Marne, la soirée Métal est représentée par GOROD et TREPALIUM qui se produisent ce soir dans un lieu plutôt inhabituel pour ce genre d’évènement. C’est du fin fond de Choisy le Roi, en mode associatif, que le concert va réveiller les cités alentours, avec ce duo de cadors du death métal hexagonal !

Avec une actualité brulante pour les deux groupes (Sortie du prochain GOROD en octobre ainsi que du EP de TREPALIUM « Voodoo Moonshine »), la prestation aurait due attirer un paquet de chevelus. Mais, il faut bien l’avouer, l’affiche (surement couplée à l’éloignement du site) n’a pas fédérer grand monde ce soir.

Une poignée d’irréductibles ont malgré tout fait le déplacement pour donner de la voix et assister à ce concert loin d’être anecdotique tant la qualité des sets était là.
Pour commencer les hostilités, c’est aux poitevins de TREPALIUM que revient la lourde tâche de décoller la grappe de spectateurs collée au bar (Il faut dire que la part de pizza à 1€ et la binouze à 2 ça genere de la demande…). Ouvrant sur Moonshine Limbo, extrait de leur dernier EP (qui sort le 06 octobre sur Klonosphere/Season Of Mist), les gus donnent le ton d’un set qui sera de haute qualité.

J’avoue que je découvrais TREPALIUM ce soir, et je dois dire que leur groovy death metal m’a seduit à plus d’un point. Efficace et bien amené, avec un visuel propre au groupe, on entre facilement dans leur univers déjanté, maitrisé par une solide expérience de la scène. KK se pose bien là en front man plutôt charismatique, balançant ses dreds entre deux hurlements et invectivant la foule éparse mais conquise. Ça groove un max, mélange de genre addictif cor sur l’excellent Moonshine Limbo mariant cuivres et growl puissants, le tout servi par une base rythmique assassine.

Ils nous offrent la presque intégralité de leur nouvel EP, qu’il faut avouer, passe vraiment bien en live.
Même si la qualité des zicos n’est pas à démontrer, le set de ce soir m’a littéralement botté le cul.
Ce soir les TREPALIUM nous ont servis une de leur bonne vieille recette vodoo, qui aura fait remuer en l’espace de 13 titres, le peu de zombies présent dans la salle.

Au tour des girondins de GOROD de mettre le feu aux planches. Fidèles à leurs habitudes, une fois de plus, ils ne feront pas dans la dentelle ce soir. A l’inverse de leurs prédécesseurs, on ne donne pas dans le boogie ici mais dans un death franchement brutal et sans concession.

Ce que j’aime avant tout chez GOROD c’est que leur plaisir de jouer et d’être là se lit sur leurs visages. Commençant par l’excellent Birds of Sulphur, ils posent les bases d’une setlist qui envoie du bois.

Peu importe la taille ou la fréquentation de la salle, GOROD donne sans compter, balançant 10 titres calibrés pour un démontage de cervicales en bonne et due forme ! L’ambiance est en surchauffe, la chaleur dans la MJC est limite supportable.

Malgré une tentative avortée de former un circle pit, Julien "Nutz" Deyrez et sa clique ne lachent pas le morceau en alignant des titres plus furieux les uns que les autres pour finir en apothéose sur Disavow Your God qui achèvera les plus résistants.

Au final une très très bonne soirée qui aurait mérité d’avoir un public plus nombreux au vu de la qualité de la prestation. Soulignons l’initiative de la régions et de son Festi’Val de Marne dont certaines communes et départements devraient s’inspirer. Un grand merci à l’orga et leur accueil chaleureux. Un Big Up pour les superwomen qui tenaient le bar ce soir-là, et leur pizza maison servis avec un smile que l’on ne retrouve plus dans nos salles habituelles.

Setlist

GOROD

Birds of Sulphur
Here Die Your Gods
Diverted Logic
The Path
Chronicle From the Stone Age
State of Secret
Carved in the Wind
Programmers of Decline
Almighty's Murderer
Disavow Your God

TREPALIUM

Moonshine Limbo
Guédé Juice
Sick Boogie Murder
Possessed By The Nightlife
Inner Hell
Prescription of Crisis
Fire on Skin
Insane Architect
Dambala’s Voodoo Doll
HNP
Addicted to Oblivion
Decayed Emotions
Usual Crap
 
Critique : Stephan
Date :
Vues : 572 fois