Live Report

ABBATH - 1349 - Vltimas - La Machine Du Moulin Rouge - 28/1/2020

 
J’arrive malheureusement trop tard à la Machine ce soir là pour assister à la performance de Nuclear.

Vltimas et 1349 se partagent en alternance durant cette tournée la première partie de Abbath. Ce soir, ce sont ces derniers qui ouvrent les hostilités. Actifs depuis plus de vingt ans, 1349 sonne la plupart du temps comme la deuxième vague des groupes de black norvégiens. Si aujourd’hui, le black a tendance à s’imprégner d’autres styles musicaux, le groupe d’Oslo reste quant à lui fidèle à un black très classique. Le groupe joue essentiellement des titres de son dernier album « The Infernal Pathway » sorti l’an dernier mais n’hésite pas à puiser dans ses premiers albums nous offrant ainsi deux titres de « Hellfire », album qui remonte à 2005 (comme le temps passe) : « I am Abomination » et « Sculptor of Flesh ». Le set du groupe est réussi mais on finit par fatiguer un peu à la longue avec leur style qui reste trop purement black.

Même constat avec Vltimas. Si le super groupe emmené par David Vincent (ex Morbid Angel) impressionne sur les deux premiers morceaux : « Something Wicked Marches In » et « Praevalidus » qui sonne parfait dans ce mélange black/death, marque de fabrique du groupe, on tombe ensuite dans une certaine routine et l’ennui gagne peu à peu.

Tout le contraire avec Abbath. Le Norvégien a sorti l’an dernier un superbe album : « Outsrider ». En le voyant sur scène, on se dit qu’il est le digne héritier de Kiss et pas seulement pour le maquillage. Si Kiss n’était pas devenue une machine qui tourne désormais à vide, elle s’appellerait aujourd’hui Abbath.

Celui-ci, est, on le sait, un show-man hors pair mais en plus de cela, il atteint musicalement les sommets. Sa musique a gardé un côté black hérité de son passé dans Immortal mais il l’associe aujourd’hui à des guitares heavy metal 80’s. Un pari audacieux et casse gueule mais qui fonctionne on ne peut mieux. Le son pour couronner le tout est surpuissant. Bref, on s’en prend plein la gueule. Et cerise sur le gâteau, le musicien nous offre outre des titres de ses deux albums solos plusieurs classiques de Immortal comme « One by one » ou « Mountains of Might ». Superbe de bout en bout et un très grand show.

1349 SET LIST

Sculptor of Flesh
Though Eyes of Stone
Slaves
I am Abomination
Striding the Chasm
Golem
Atomic Chapel
Dodskamp
Abyssos Antithesis

VLTIMAS SET LIST

Something Wicked Marches In
Praevalidus
Total Destroy
Monolilith
Truth and Consequence
Last Ones alive win nothing
Everlasting
Diabolus Est Sanguis
Marching on

ABBATH SET LIST

Hecate
Count of the Dead
Bridge of Spasms
Harvest Pyre
The Artifex
Warriors
Ashes of the Damned
Against the Tide (In the Artic World)
Calm in Ire (Of Hurricane)
Outsrider
One by One
Mountains of Might
To war !
Winterbane

REPORT By Pierre Arnaud
 
Critique : Lionel
Date :
Vues : 169 fois